Le modes de vote des groupes religieux aux États-Unis ont été scrutés depuis l’élection présidentielle pour des preuves d’allégeances changeantes parmi les fidèles. Beaucoup se sont demandé si un l’augmentation du soutien catholique était à l’origine de la victoire de Biden ou si un baisse du soutien parmi les évangéliques j’ai aidé à condamner Trump.

Mais beaucoup moins d’attention a été accordée à l’un des la plus forte croissance démographique de l’électorat américain, celui qui a augmenter d’environ 5% des Américains à plus de 23% au cours des 50 dernières années: les “Nones” – c’est-à-dire les non-religieux.

Je suis un spécialiste de la laïcité aux États-Unis, et mon accent est mis sur la présence sociale et culturelle des personnes laïques – personnes non religieuses comme les athées, les agnostiques, les humanistes, les libres penseurs et ceux qui ne s’identifient tout simplement à aucune religion. Ils sont une présence de plus en plus importante dans la société américaine, qui déborde inévitablement dans l’arène politique.

Lors de cette dernière élection, l’influence émergente des électeurs laïques s’est fait sentir non seulement à le niveau présidentiel, mais aussi sur de nombreux problèmes de vote négatif.

Les nouveaux « électeurs de valeurs »

Pendant des années, les chercheurs et les experts ont fait référence à la politique impact des  » valeurs votantes » en Amérique. Ce à quoi cette désignation fait généralement référence, ce sont des hommes et des femmes religieux dont les valeurs bibliques coagulent autour de questions telles que s’opposer à l’égalité du mariage et autonomie reproductive des femmes.

Mais qualifier ces électeurs religieux d’”électeurs de valeurs » est un véritable brouhaha sémantique. S’il est vrai que de nombreux Américains religieux maintiennent certaines valeurs qui motivent leur comportement de vote, il est également très vrai que les Américains laïques maintiennent également leurs propres valeurs fermement ancrées. Mes recherches suggèrent qu’ils votez sur ces valeurs avec autant de motivation en tant que religieux.

Éducation sexuelle

Cela s’est joué en novembre dans un certain nombre d’initiatives de vote qui ont volé sous le radar des médias nationaux.

Les électeurs de l’État de Washington, par exemple, ont adopté le référendum 90, qui exige que les élèves reçoivent une éducation sexuelle dans toutes les écoles publiques. C’était le première fois qu’une telle mesure figurait sur un bulletin de vote d’État, et il est passé avec facilité – grâce, en partie, au nombre important de électeurs non religieux dans le Nord-ouest du Pacifique.

Le fait est que Washington est l’un des moins religieux Unis dans le Union. Bien plus d’un tiers de tous les Washingtoniens ne sont affiliés à aucune religion, plus d’un tiers ne prient jamais et près de 40% n’assistent jamais aux services religieux.

L’adoption du référendum a été facilitée par le fait que les adultes non religieux ont tendance à valoriser une éducation sexuelle complète. Nombreux étude avoir trouver que les Américains laïques sont beaucoup plus susceptibles de soutenir une éducation sexuelle complète à l’école. Dans ses recherches, sociologue Mark Regnerus trouver que les parents laïques étaient généralement beaucoup plus à l’aise – et plus susceptibles – d’avoir des conversations ouvertes et franches avec leurs enfants sur les relations sexuelles sans risque que les parents religieux.

Politique sur les drogues

Pendant ce temps, les électeurs de l’Oregon – un autre État du nord-ouest du Pacifique qui contient l’un des populations les plus laïques dans le pays – adoption de la mesure 110, la toute première loi à l’échelle de l’État visant à dépénaliser la possession et l’usage personnel de drogues.

Cela correspond aux recherches montrant que les Américains non religieux sont beaucoup plus susceptibles de soutenir la dépénalisation des drogues que leur pairs religieux. Par exemple, un 2016 étude du cabinet de sondage chrétien Barna a constaté que 66% des évangéliques croient que toutes les drogues devraient être illégales, comme l’ont fait 43% des autres chrétiens, mais seulement 17% des Américains sans foi religieuse ont une telle opinion.

La science dans les urnes

Les personnes laïques sont généralement plus de confiance de l’empirisme scientifique, et divers étude avoir illustré que les non-religieux sont plus probable accepter les preuves derrière le changement climatique généré par l’homme. Cela se traduit par soutien pour les politiciens et les politiques qui prennent le changement climatique au sérieux.

Il a peut-être également contribué au succès d’une mesure de vote de novembre à Denver, au Colorado, pour financer des programmes qui éliminent les gaz à effet de serre, luttent contre la pollution de l’air et s’adaptent activement au changement climatique. Le scrutin a été voté avec plus de 62% des voix – et il est à noter que Denver est l’une des la plupart des villes laïques dans le nation.

Pendant ce temps, les électeurs en Californie – un autre zone de sécularité relative – adoption de la proposition 14 soutenant le financement de la recherche sur les cellules souches, l’État étant l’un des rares à avoir un programme financé par l’État. Études Pew ont constaté à plusieurs reprises que les Américains laïques sont beaucoup plus probable que les Américains religieux soutenir la recherche sur les cellules souches.

Valeurs par rapport aux valeurs

Sur les questions que la droite religieuse a dominées ces dernières années, il existe des preuves d’un contrepoids parmi les électeurs de valeurs laïques.”

Par exemple, alors que le religieux ont été plus susceptibles de s’opposer au mariage homosexuel, les Américains laïques sont plus susceptibles de le soutenir, et par des marges importantes. Un récent Étude Pew a constaté que 79% des Américains laïcs sont favorables, contre 66% des protestants blancs, 61% des Catholiques, 44% des protestants noirs et 29% des évangéliques blancs.

Il y a beaucoup de valeurs supplémentaires qui sont importantes parmi les Américains laïques. Par exemple, le Enquête laïque américaine de 2020 – la plus grande enquête jamais menée auprès d’Américains non religieux, avec près de 34 000 participants – a trouvé un fort soutien pour la sauvegarde de la séparation de l’Église et de l’État.

D’autres études ont montré que les Américains laïques soutiennent fortement droits reproductifs des femmes, femme travailler dans la main-d’œuvre rémunérée, le DACA programme, mourir dans la dignité et opposition à la peine de mort.

[Expertise dans votre boîte de réception. Inscrivez-vous à la newsletter de The Conversation et recevez des avis d’experts sur les nouvelles du jour, tous les jours.]

Poussée séculaire

Selon l’Université de l’Illinois de l’Est professeur Ryan Burge‘s analyse des données, environ 80% des athées et agnostiques et 70% de ceux qui ont décrit leur religion comme “rien en particulier” ont voté pour Biden.

Cela a peut-être été décisif. Comme le soutient le professeur Burge, “il est tout à fait juste de dire que ces changements ont généré une oscillation de deux points de pourcentage pour Biden à l’échelle nationale. Il y avait cinq États où l’écart entre les candidats était inférieur à deux points de pourcentage (Géorgie, Arizona, Wisconsin, Pennsylvanie et Caroline du Nord). Quatre de ces cinq sont allés pour les Biden – et les nones représentaient entre 28% et 37% de la population de ces États clés.”

Comme l’ont montré les dernières élections, les valeurs laïques sont non seulement bien vivantes, mais elles sont plus prononcées que jamais. Il convient également de noter que des candidats ouvertement non religieux ont été élus à des fonctions publiques que jamais auparavant. Selon un analyse par l’auteur athée et activiste Hemant Mehta, non seulement tous les membres de la Caucus de Libre-Pensée du Congrès remportez la réélection, mais les sénateurs d’État 10 qui sont ouvertement laïques – c’est–à-dire qu’ils ont fait savoir publiquement qu’ils étaient non religieux – ont été élus, contre sept il y a deux ans. Selon l’analyse de Mehta, il y a maintenant un record historique de 45 représentants d’État ouvertement laïques dans tout le pays. Chacun d’entre eux est un démocrate.

Les électeurs religieux continueront certainement à voter pour leurs valeurs – et pour les politiciens qui expriment des opinions similaires. Mais donc, je soutiens, les électeurs laïques.